les-verbes-irréguliers-allemands

Les verbes irréguliers allemands : 5 astuces pour apprendre à les conjuguer

Imaginez que vous voulez raconter une histoire à des amis en allemand.

Et disons que cette histoire parle d’un personnage qui avait commandé de la nourriture et qui la mangeait

Donc vous auriez besoin du Präteritum (passé) pour décrire cette action.

Et vous savez que Essen signifie « manger ».

Alors, écrire sie esste ? Est-ce correct ?

Si seulement ! En fait, c’est complètement illogique, car on écrit (il a mangé).

 

Génial, maintenant vous vous dites probablement. « La langue allemande comprend déjà beaucoup de difficultés et en voilà une de plus »

Pas de panique ! ci-dessous, vous trouverez une liste de 5 astuces pour apprendre à conjuguer les verbes irréguliers allemands en un rien de temps.

 

Mais d’abord,

Pourquoi faut-il connaître les verbes irréguliers ?

Pourquoi est-il important de comprendre les verbes irréguliers allemands ?

  • Les trois verbes auxiliaires sont tous irréguliers.

Les verbes auxiliaires haben (avoir), sein (être) et werden (devenir) sont tous irréguliers, et vous en aurez souvent besoin. Vous utilisez haben et sein pour former le Particip II, vous utilisez werden pour former le temps passif, etc. Si vous ne connaissez pas leurs formes irrégulières, vous serez en grande difficulté. La conjugaison de haben et sein

  • Les verbes modaux sont tous irréguliers.

Les verbes auxiliaires sont essentiels, oui, mais les verbes modaux le sont aussi. Il s’agit des verbes können, müssen, wollen, sollen, dürfen et mögen. Comme vous pouvez l’imaginer, ces verbes peuvent et sont utilisés dans une grande variété de contextes, de « Ich kann singen » (je peux chanter), « Sie darf nicht in der Disco tanzen » (elle n’est pas autorisée à danser dans le club). Et ils sont tous irréguliers. En les apprenant, vous augmenterez considérablement le nombre de phrases que vous pouvez rédiger en allemand. Les verbes modaux allemands

  • Beaucoup d’autres verbes communs sont irréguliers.

Aider, manger, courir, tous ces verbes communs sont irréguliers.

Je sais, connaître et comprendre les verbes irréguliers allemands paraît insurmontable (moi aussi je ne penser pas y arriver). Mais après avoir étudié cette liste de 5 astuces pour apprendre à conjuguer les verbes irréguliers allemands, vous courrez, aiderez, penserez et mangerez auf Deutsch en un rien de temps.

Juste une chose avant de commencer,

  • La conjugaison des verbes réguliers allemands

Avant de commencer à étudier les verbes irréguliers allemands, prenez une seconde pour passer en revue la conjugaison des verbes réguliers. Les verbes allemands réguliers sont appelés verbes faibles, et ils suivent un modèle de conjugaison simple. Pour ce faire, je vous invite à voir/revoir la conjugaison du verbe machen en 5 min.

Assez simple, non ? Avant d’enchaîner assurez-vous de bien savoir conjuguer un verbe allemand régulier (faible),

Maintenant, enchaînons avec,

Les verbes irréguliers allemands : 5 astuces pour apprendre à les conjuguer

1. Vous ne comprenez pas ce qu’est un « verbe fort ».

Il va de soi que dans une langue avec des verbes faibles, vous trouverez également des verbes forts (=irréguliers). Mais qu’est-ce qu’un verbe fort ? Si vous n’êtes pas sûr, cela pourrait expliquer pourquoi vous avez dit « du fahrst » à la place de « du fährst » (vous conduisez).

Qu’est-ce qu’un verbe fort ?

Avez-vous remarqué que pour la conjugaison du verbe faible, la racine « sage » le radical « sag… » restait la même dans tous les temps ? Hélas, le radical d’un verbe fort change en fonction de la conjugaison, ainsi que dans les deux temps passés. Certains de ces changements au présent impliquent simplement l’ajout d’un ä ou d’un ö à la place d’un a ou d’un o. Cependant D’autres radicaux au présent subissent un changement complet.

Une bonne façon d’aborder les verbes forts est de se rappeler qu’ils ne suivent pas tous des règles différentes. Les verbes avec des changements de voyelles suivent souvent des modèles similaires.

Exemples

Jetons un coup d’œil à fahren (conduire, un verbe qui change de voyelle) et geben (donner, un verbe avec un changement de radical).

fahren (conduire)

  • Ich fahre — je conduis
  • Du fährst — tu conduis
  • Er fährt — il conduit
  • Wir fahren — nous conduisons
  • Ihr fahrt — vous conduisez
  • Sie fahren — ils conduisent

geben (donner)

  • Ich gebe — je donne
  • Du gibst — tu donnes
  • Er gibt — il donne
  • Wir geben — nous donnons
  • Ihr gebt — vous donnez
  • Sie geben — ils donnent

2. Vous connaissez la conjugaison au présent des verbes irréguliers, mais vous êtes perdu au passé.

Très bien, vous avez étudié les verbes irréguliers et le présent n’est plus un problème pour vous. Mais, vous voulez toujours raconter cette histoire à propos de ce personnage qui a mangé quelque chose. Vous avez appris la radicale irrégulière du verbe « essen » (manger) « isst ». Mais quelle est la forme au passé de « essen » ? Es également « isst » ? Non ! Le passé de Essen est Aß, vous souvenez-vous ? Mais comment êtes-vous censé apprendre toutes ces formes différentes ?

Comment apprendre la forme passée des verbes forts ?

Malheureusement, les verbes forts enfreignent aussi les règles du Particip II et du Präteritum. La bonne nouvelle c’est que tous les verbes forts en allemand utilisent — en à la fin de leur radical pour former le Particip II.

Par exemple :

Ich habe begonnen. (Je commençais.)

La mauvaise nouvelle c’est que les verbes forts sont souvent assez imprévisibles, elles doivent donc être mémorisées.

Exemples :

Regardons quelques verbes communs :

essen (manger)

  • Ich habe gegessen — j’ai mangé (au parfait)
  • Ich — j’ai mangé (au prétérit)

lesen (lire)

  • Ich habe gelesen — j’ai lu (au parfait)
  • Ich las — j’ai lu (au prétérit)

rufen (appeler)

  • Ich habe gerufen — j’ai appelé (au parfait)
  • Ich rief — j’ai appelé (au prétérit)

3. Vous ne comprenez pas ce qu’est un verbe mixte.

Très bien, donc il y a des verbes faibles (réguliers) et des verbes forts (irréguliers).

Mais malheureusement, il y a des verbes qui tombent dans une catégorie intermédiaire. Si vous avez dit Ich habe gedenkt au lieu de Ich habe gedacht (je pensais), alors vous avez été confronté au problème du verbe mixte.

Qu’est-ce qu’un verbe mixte ?

Un verbe mixte est un verbe qui combine certaines caractéristiques des verbes faibles et des verbes forts. Presque tous les verbes mixtes sont réguliers au présent, mais au passé, ils combinent la terminaison d’un verbe faible (— t pour Particip II, et — te pour Präteritum) avec le changement de voyelle d’un verbe fort.

La bonne nouvelle ? Il n’y a pas beaucoup de verbes mixtes. Regardez les exemples ci-dessous pour découvrir les verbes les plus communs.

Exemples :

  • haben (infinitif), hatte (prétérit), gehabt (parfait) (avoir, eu,)
  • wissen, wusste, gewusst (savoir, su)
  • brennen, brannte, gebrannt (brûler, brûlé)
  • denken, dachte, gedacht (penser, pensé)
  • nennen, nannte, genannt (appeler, appelé)
  • bringen, brachte, gebracht (apporter, apporté)
  • kennen, kannte, gekannt (connaître, connu)
  • rennen, rannte, (bin) gerannt (courir, couru)
  • nennen, nannte, genannt (appeler, appelé)

4. Vous ne savez pas comment fonctionnent les verbes avec « en ».

Rappelez-vous, comme je l’ai dit ci-dessus, les verbes faibles sont des verbes réguliers ? Eh bien, je n’ai pas encore mentionné la seule exception : les verbes qui se terminent par « ieren ». Si vous avez dit Ich habe gestudiert pour « j’étudiais », alors vous êtes tombé dans le piège.

Qu’est-ce qu’un verbe en « ieren » ?

Les verbes en « ieren » dont beaucoup sont venus à l’allemand à travers le français suivent le modèle des verbes faibles, à une exception prête, le Particip II. Au lieu de mettre ge — au début, il faut le remplacer par un — t à la fin.

Exemples :

  • Diskutieren (discuter) Ich habe diskutiert
  • Fotografieren (à photographier) Ich habe fotografiert.
  • Existieren (exister) Ich habe existiert

5. Vous ne savez pas comment conjuguer les verbes modaux et auxiliaires.

Enfin, intéressons-nous aux verbes les plus importants de la langue allemande : les verbes modaux et les verbes auxiliaires. Ces verbes tombent tous dans la catégorie des verbes forts ou mixtes, il est important de les étudier séparément puisque, comme je l’ai dit plus tôt, ce sont les verbes les plus importants de la langue allemande.

Heureusement, les verbes modaux suivent un modèle similaire les uns aux autres. Prenons müssen en exemple.

  • Ich muss
  • Du musst
  • Er/sie/ es muss
  • Wir müssen
  • Ihr müss
  • Sie müssen

Ce lien vous permettra d’accéder à une leçon entièrement dédiée aux verbes modaux, vous y découvrirez tous ce qu’il y a à savoir au sujet des verbes modaux, cliquer ici pour y accéder

Les verbes irréguliers allemands sont comme une randonnée en montagne, les paysages et les reliefs changent sans cesse, en allemand ce sont les terminaisons et les voyelles 🙂

Mais que vous aurez mémorisé la différence entre les verbes faibles, forts et mixtes, ainsi que l’exception verbale faible et les verbes modaux et auxiliaires, vous serez sur la bonne voie pour ne plus jamais faire une erreur de conjugaison.

J’espère que cet article vous aura été utile, n’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet articleverbes irréguliers allemand, comment apprendre les verbes irreguliers en allemand, les verbes irréguliers au présent en allemand
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.