peur-de-parler-allemand

N’ayez plus peur de parler allemand ?

 

Cet article a été réalisé dans le cadre de l’événement « des blogs et des langues » sur le thème « Comment vaincre sa peur de Parler ? ». Retrouvez tous les autres blogueurs ayant participé sur le blog de Pierre Jousserand en cliquant ici Holamigo.

Tenir une discussion en allemand est l’un des défis les plus intimidants auxquels il faut faire face lorsque l’on souhaite apprendre la langue. Bien souvent, la peur et l’intimidation empêchent les apprenants de poursuivre leurs progressions.

Comme vous le savez peut-être, il n’y a pas de sentiment plus satisfaisant en tant, qu’apprenant que l’excitation que vous ressentez après avoir terminé une conversation en allemand.

Comprendre votre peur de parler allemand ?

L’anxiété réduit la capacité de votre cerveau à s’acquitter correctement de ses tâches habituelles, telles que le traitement du langage en temps réel. À cela ajouter la complexité d’utiliser un nouveau vocabulaire, et votre cerveau risque de saturer. Vous avez probablement déjà connu une situation stressante lors d’un examen ou d’un entretien ou vous étiez incapable de réfléchir où vous exprimer correctement.

Demandez-vous de quoi avez-vous exactement peur ? Notez sur une feuille (ou dans les commentaires au bas cet article 🙂 ) la ou les raisons qui vous angoissent à l’idée d’entamer une conversation en allemand.

Je suis certain que vous avez noté l’un des deux prétextes suivants :

Je suis trop timide

Il vous est difficile de rencontrer de nouvelles personnes en France alors l’idée de faire cela dans une langue étrangère est trop intimidante pour vous.

Je ne connais pas assez de mots

C’est probablement le prétexte le plus courant que les gens utilisent pour éviter de parler, et le seul qui est quasiment valable. Après tout, il vous faut connaître un minimum de mots pour débuter une conversation. En réalité, si vous maîtrisez seulement quelques phrases de base, vous pouvez facilement tenir votre première conversation. Ne vous est-il jamais arrivé d’être dans un pays étranger dont vous ne maîtrisez pas la langue et malgré tout parvenir à vous faire comprendre en utilisant cinq, six mots ? Moi oui :)

En allemand, les 1300 mots les plus courants représentent près de 85% des mots utilisés régulièrement dans les conversations, et les 500 mots les plus utilisés vous permettront de comprendre plus de 50% des conversations. Donc, vous n’avez pas besoin de maîtriser 10 000 mots pour commencer.

Pour comprendre votre peur, demandez-vous comment vous réagiriez si quelqu’un faisait un effort pour parler votre langue. Je pense et j’espère, que vous serez indulgent plutôt qu’intransigeant. 🙂

Comment pouvez-vous renforcer votre confiance en parlant allemand ?

1 Ne soyez pas perfectionniste

Même les plus grands traducteurs « français-allemands » ont un jour débuté leurs apprentissages en allemand, par conséquent, ils commettaient beaucoup de fautes. C’est en faisant des erreurs que l’on apprend. Plus tôt vous commencez à parler, plus tôt vos compétences se développeront. 

Au début, il peut être frustrant de penser que vous commettez des erreurs, mais à long terme vous éprouverez un véritable plaisir à vous exprimer en allemand.

2. Parler en tête à tête

Parler en groupe peut être effrayant. Si vous êtes dans un groupe de personnes qui ont différents niveaux de compétence en allemand et que vous êtes un débutant, vous ne suivrez probablement pas le file de la conversation.

Il peut être amusant de parler en groupe une fois, que vous disposerez d’un peu de pratique, mais au début converser avec une seuls personne à la fois, sera plus bénéfique pour vous.

Parler avec une seule personne est plus facile et moins intimidant. Dans une conversation individuelle, l’autre personne a le temps de parler lentement, répéter, signaler les erreurs que vous pourriez faire et vous aider à les corriger.

3. Parler lentement

Vous n’avez probablement pas le choix si vous êtes un débutant, votre vocabulaire est limité, donc pour que l’on vous comprenne parler de manière lente et claire encouragera vos partenaires de conversation et locuteurs natifs à vous parler lentement et avec clarté. De cette façon, vous pouvez suivre la conversation.

4. Maîtriser les sujets récurrents

Au quotidien, de nombreux sujets de conversation sont récurrents. Lorsque l’on commande un plat au restaurant, un verre dans un bar, ou lorsque l’on rencontre un étranger, etc.

Donc pour accroître votre confiance, mémoriser les mots et phrases nécessaires dans vos conversations quotidiennes. D’ailleurs, si vous êtes à l’initiative d’une conversation (que vous commencez une discussion avec quelqu’un), vous serez en mesure de diriger la conversation et donc d’aborder les thématiques dont vous maîtrisez le vocabulaire.

Et comme je l’ai mentionné plus haut, lorsque des Allemands découvrent que vous apprenez leur langue, ils vous demanderont probablement d’où vous venez et pourquoi vous apprenez. Ces conversations aideront à développer votre confiance afin que vous puissiez étendre votre vocabulaire.

5. Souriez

En Allemagne, en Autriche, en Suisse et partout ailleurs dans le monde (il me semble), vous obtiendrez une bien meilleure réponse si vous entamez une conversation avec un sourire. Ne réfléchissez pas de trop, souriez, engagez la conversation via le premier sujet qui vous vient à l’esprit, et c’est parti !

6. Commencez doucement

Vous séjourner en Allemagne, maintenant comment entamer une première conversation avec un natif ? Si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée d’aborder un étranger dans la rue, commencer simplement, en commandent un repas au restaurant par exemple. Cela n’est peut-être pas grand chose, mais votre confiance augmentera et vous pourrez bientôt passer à des conversations plus approfondies sur d’autres sujets et avec d’autres personnes à condition de disposer d’un minimum de vocabulaire. 

Procéder par étape d’abord le serveur, puis le chauffeur de taxi, puis une personne dans un parc, etc. À chaque discussion essayer d’aller un peu plus loin, de parler un petit peu plus.

Faites de même avec votre futur partenaire de langue, commencer simplement « Salut, je m’appelle…., je travaille dans….. Et toi ?« . Le reste suivra naturellement

Pour en découvrir comment rencontrer un partenaire de langue amical ou professionnel, je vous laisse découvrir l’article suivant : Apprendre l’allemand grâce au site d’échange linguistique

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “N’ayez plus peur de parler allemand ?

  1. Renaud

    LISTE DE MOTS. Merci pour vos conseils. Je suis justement à la recherche de cette liste de 500 mots les plus utilisés et de cette autre liste de 1000/1300 mots les plus utilisés. Ces listes existent un peu partout sur internet, même si elle contiennent curieusement des mots qui ne me semblent pas de première nécessité, comme « colonel ». Mais ce qui les rend inexploitable est l’absence d’indication du genre et du pluriel. Si vous disposez d’une liste cohérente avec genres et pluriel, ça m’/nous intéresse ! D’avance grand merci.

    1. Arnaud Fuchs

      Bonjour Renaud,

      Je travaille actuellement à la rédaction d’un e-book listant les 1000 mots allemands les plus utiles avec leurs genres, leurs conjugaisons au présent (s’il s’agit d’un verbe) et plusieurs autres informations.

      Ce guide sera disponible gratuitement sur ce blog en plus du guide « apprendre l’allemand simplement »
      Au rythme où j’avance, je pense qu’il sera disponible pour fin octobre.

      En attendant, vous pouvez consulter l’article suivant : http://allemand-malin.com/les-1000-mots-allemands-les-plus-utiles/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *